En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Changement d’état civil

De très nombreuses opérations de votre vie sont inscrites dans le cadre de l'État-Civil (changement de nom ou de prénom par exemple). Un avocat en droit public pourra vous assister ou vous représenter devant un tribunal pour changer votre État-Civil ou alors pour modifier . Contacter Maitre Lextrait avocat à Nimes



Changement de nom :


L’assistance d’un avocat est nécessaire pour donner une chance à votre requête d’aboutir. En effet, cette procédure est parfois difficile. Un dossier de demande de changement de nom est à adresser au Garde des Sceaux, ministre de la Justice ou au procureur de la République du Tribunal de grande instance et il faut justifier d’un intérêt légitime à changer de nom :
  • nom difficile à porter en raison de sa consonance ridicule ou péjorative,
  • nom à consonance étrangère,
  • survivance d’un nom illustré de manière éclatante sur le plan national,
  • nom éteint ou menacé d’extinction,
  • consécration d’un usage constant et continu sous certaines conditions.

Le changement de nom s’étend aux enfants du bénéficiaire lorsqu’ils ont moins de 13 ans.
La mère des enfants qui exerce conjointement l’autorité parentale doit donner son accord pour le changement de nom des enfants mineurs.
A défaut, l’autorisation du juge des tutelles est nécessaire.


Le consentement personnel des mineurs de plus de 13 ans est nécessaire.
Il faut également faire publier la modification du nom au Journal officiel, ainsi que dans un journal d’annonces légales du lieu de son domicile.


Changement de prénom :


Si cette procédure est moins lourde que celle de changement de nom, il ne faut néanmoins pas commettre d’erreur dans sa demande, à peine de se la voir refuser, aussi l’assistance d’un avocat spécialisé en droit des personnes est donc souhaitable.
En effet, la demande de changement de prénom doit être déposée auprès du Juge aux affaires familiales du Tribunal de grande instance et n’est possible que si l’on justifie d’un « intérêt légitime » à le faire:
  • le prénom ou la jonction entre nom et prénom est ridicule ou peut porter préjudice,
  • franciser son prénom.
  • faire valider un prénom d’usage.

L’adjonction ou la suppression de prénoms peut également être demandée.

Si le demandeur est un mineur ou un majeur sous tutelle, la demande doit être faite par son représentant légal.
Lorsque la demande est faite pour un enfant mineur de plus de 13 ans, le consentement de ce dernier est nécessaire

Nous contacter